Geeky Things

Complots : J’te bloque avec ma Duchesse !

« – Capitaine, je te vole 2 pièces
– Mais d’où t’es capitaine toi, d’abord ?
– Tu crois que je bluffe, c’est ça, ben ose ! Dis-moi « tu bluffes » !
– Ouais, TU BLUFFES ! »

Moment volé d’une partie du jeu Complots… toujours très mouvementée !

Complots, c’est un petit jeu avec trois fois rien mais qui va vous rendre dingue. De 2 à 8 joueurs, vous n’avez que deux règles à suivre : bluffer si le coeur vous en dit et être le dernier survivant… souvent en en zigouillant plus d’un !

Il y a 6 personnages différents, tous ont un pouvoir spécifique. Au début de la partie, chaque joueur reçoit deux cartes personnages qu’il consulte et repose faces cachées…

C’est là que le jeu commence vraiment. Allez-vous jouer ce que vous avez vraiment dans la main ou quelque chose qui vous servirait plus au risque d’être démasqué ?

Un bon coup de bluff peut vous donner un tour d’avance, mais si on vous choppe à bluffer, c’est un personnage que vous perdez. Il ne va pas falloir crier au menteur trop vite non plus, car si vous avez tort, c’est vous qui perdez une tête.

Faîtes bien vos comptes et mettez en place la stratégie qui vous mènera le plus loin possible !

Complots jeu : bluff pour rester en vie

Il n’a lair de rien dans sa petite boîte carrée, ces règles plus que succinctes et ses 6 personnes et quelques pièces et pourtant, il se suffit à lui même pour animer une tablée. En plus d’être complètement addictif, il faut avouer que ce petit jeu à le terrible avantage de se jouer en un temps record ! Quelques minutes peuvent suffire pour venir à bout d’une partie.

Alors très vite on comprend qu’on peut prendre bien des risques (bluffer ou tenter de dénicher les menteurs) car même si on se fait éliminer le premier, il n’y aura pas long à attendre avant la prochaine partie.

Contenu de la boîte : Complots éditions Ferti

Contenu de la boîte :

  • 24 cartes personnages (4 de chaque types)
  • 8 règles « aide mémoire » recto verso (très pratique au début : on y trouve le récapitulatif des pouvoirs de personnages et des actions possibles par tour)
  • Une bonne poignée de pièces or et argent plaqué toc pour trucider vos amis.

En bref, un très bonne découverte très vite rentabilisée. J’avais été assez déçue par Verone du même éditeur, mais Complots n’a strictement rien à voir (si ce n’est les graphismes qui sont canons !). Une dizaine d’euros à investir sans sourciller !

 

Complots, ma note

Note : trop de la balle

Geeky Things

Life is strange – Retour vers le futur VS Twister en jeu vidéo

Life is stange, c’est le phénomène jeu vidéo du moment. Made by le français Dontnod (Remember me) et édité par Square Enix (s’il y a vraiment besoin de le présenter, je dirais Final Fantasy), il y a déjà de quoi baver. Découpé en 5 épisodes, vous incarnez Max(ine), une jeune fille passionnée de photo qui se découvre d’étranges pouvoirs.

Entre rêves prémonitoires d’une tornade rasant la ville et capacité à remonter le temps, Max ne sait plus trop où donner de la tête. Pourtant, ses nouveaux pouvoirs vont lui être fort utiles…

Un jeu dont vous êtes le héros

A vous de choisir si vous vous vengerez des garces du lycée (avouons que c’est plus que tentant), si vous fouillerez les poubelles de vos copines (on ne sait jamais ce qu’on peut y trouver) et lirez leurs mails à leur insu (ben quoi ?).

Tous vos actes pourront avoir des conséquences sur la suite de l’histoire, ce qui multiplie d’autant la durée de vie du jeu ! Choisissez bien, l’avenir (et votre conscience) en dépend !

Graphiquement sublime, jouablité au top, Life Is Strange est un jeu pour lequel il ne faut aucune habilité particulière (ce qui est parfait pour moi), mais de l’observation, de la mémoire des événements (savoir ce que vous avez lu, vu ou répondu, même si votre journal peut vous épauler), un peu de malignité et surtout beaucoup de curiosité.

Life is strange : jeu à choix PS4

Be kind, rewind !

Un regret sur le choix que vous venez de prendre ? Max s’est découvert le pouvoir de remonter le temps de quelques minutes. Parfois cela me permet de connaître les différentes possibilités qui s’offrent à moi, et de faire le choix en conséquence, parfois, ça me permet aussi de sauver mes petites fesses d’une situation délicate ou de résoudre une situation problématique !

Bien pratique ce pouvoir, même si on tremble de savoir quelles conséquences il pourrait avoir (un grand pouvoir implique de grandes responsabilités tout ça tout ça).

20€, 5 épisodes, une multitude de possibilités

Avant toute chose, un conseil, si vous avez acheté le pack complet, téléchargez tous vos épisodes durant la nuit pour ne pas vous retrouver bloqué à la fin d’un épisode à attendre que le prochain soit enfin disponible !

La fin d’un épisode, c’est aussi le moment de découvrir les choix que vous avez fait et ceux des autres joueurs. Je trouve ça assez drôle de savoir que parfois, j’ai suivi un chemin que peu on choisi ou au contraire, savoir quand j’ai cédé à la majorité !

En soi, 20€ ce n’est vraiment pas cher pour un jeu et encore moins pour ce petit bijou qui vous transportera au travers des 5 épisodes Chrysalis, Out of time, Choas Theory, Dark Room et Polarized. Certes, vous ne passerez pas 150 heures à finir l’histoire (une première fois) mais rien ne vous empêche de le recommencer en prenant d’autres chemins que ceux que vous avez empruntés !

Life is Strange sur PS4

Mon avis sur Life Is Strange

Parfaitement addictif, Life is Strange est vraiment un bon jeu, beau et addictif. Si vous vous attendez à beaucoup d’action, passez votre chemin, en revanche gardez l’oeil ouvert sur ce que vous voyez et ce que vous entendez. Quant aux décisions à prendre, elles pourront être parfaitement banales comme décisives pour vous et pour l’histoire ! Niveau immersion, on est en plein dedans !

La conclusion n’est pas des moindres, et à peine terminé, je me demande les implications que pourraient avoir d’autres choix et je pense déjà à refaire le jeu (alors qu’il est rare que je finisse un jeu à 100% et encore moins que je le refasse, même pour des quêtes annexes).

Scénario, ambiance, musique, graphismes, jouabilité… et choix cornélien : 5/5 sur toute la ligne !

Blablations

Tombez sur une tuile ! Carcassonne, le jeu.

Carcassonne jeu tuiles

Décrire Carcassonne, le jeu, est un peu compliqué. On m’en a parlé pendant des lustres avant que je n’ai l’opportunité d’y jouer. Alors que tout le monde m’en disait le plus grand bien, je n’arrivais pas à comprendre le principe du jeu « défendre sa ville », « poser des tuiles », « construire les plus grands remparts et s’emparer des routes et abbayes ».

Et puis, au détour d’une boutique de jeu de plateau, j’ai aperçu le fameux Carcassonne et je n’ai pas hésité une seconde ! J’avais avec moi une précieuse alliée (ma très chère Cess) pour nous emparer de la ville !

J’éviterai de vous décrire ce jeu, il y a de fortes chances que vous le connaissiez déjà, mais je dois avouer qu’il est top :

  • il se joue à deux, ce qui est un avantage non négligeable quand on n’a pas une tribu derrière nous
  • les parties sont toutes différentes puisque le facteur chance rentre beaucoup en compte
  • on révise ses maths à force de grandes additions endiablées pour compter nos points
  • ambiance de folie autour de la table quand les pro de la stratégie de la tuile commencent à vous piquer vos prés !

Rien que d’en parler, j’ai envie de m’en faire une petite partie !