Geeky Things

À l’approche de la sortie française de Dragon Quest IX, j’ai vu plus d’un geek frémir devant son calendrier en attendant impatiemment avoir entre les mains la précieuse cartouche dans attendue. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours connu Dragon Quest sans vraiment y jouer étant plutôt une accro à Final Fantasy (oui je sais, l’un n’empêche pas l’autre, mais les petits budgets si). Alors si vous attendez de cet article un comparatif entre les anciens et le tout nouveau Dragon Quest, je vous conseille vivement d’aller chercher ailleurs.

Célestin, revient parmi les tiens !
Dragon Quest IX, pompeusement intitulé « Les sentinelles du firmament » porte pourtant très bien son nom… niais. Niveau scénario, on nage en plein fantasy japonnaise : vous êtes un petit angelot (pardon, un célestin) avec des ailes et tout le tintouin et votre mission est de protéger les humains de vilains monstres. Quand soudain (tadam !) un tremblement de terre vient bouleverser les plans du Supérieur. Adios les ailes (ouf) vous tombez sur la terre ferme avec le commun des mortels. À vous de vous débrouiller pour récupérer vos pouvoir et les Fyggs de l’arbre sacré Yggdrasil.

Fiiiight !
Comme tout bon RPG qui se respecte, le jeu ne serait rien sans ses ultimes phases de leveling pour pouvoir foutre la pâté au boss de la map. Pour être tout à fait honnête, je n’aime pas trop faire du leveling, j’ai l’impression de perdre mon temps tout ça dans le but de ralonger la durée de vie du jeu (ou du moins de l’histoire principale). Cela dit, j’ai pas mal avancé dans l’histoire sans avoir à faire énormément de leveling (un peu quand même) donc c’est un assez bon point.

Le système de jeu et de combat n’a rien d’original, mais au moins on ne perd pas ses repères et le gameplay est fluide et très agréable. Que demander de plus ? Un peu d’humour ? Bon, alors dans ce cas vous serez servi aussi avec des jeux de mots à la pelle sur les noms des personnages, des liens, des monstres etc. C’est le cadeau bonux ;)

En revanche, petit bémol au niveau des sauvegardes du jeu… un seul emplacement de sauvegarde c’est un peu just quand même. J’ai l’habitude d’avoir toujours une sauvegarde de back-up au cas où je me retrouve coincée ou dans la mouise et dans une situation inextricable (typiquement en face du boss, sans sortie possible avec : 0 potion, 2 points de vie et 1 perso mort… la mouise quoi). Dans Dragon Quest IX vous avez intérêt à assurer vos arrières à l’avance par un petit tour à confesse.

En bref : un bon RPG que je conseillerais sans hésiter. Certainement un très bon RPG que je ne finirais jamais (ma malédiction personnelle des RPG non finis) mais qui regorge de possibilités avec des quêtes, des cartes au trésor et une fonction multi que j’ai hâte de tester. 8/10

Images : (c) Gamekult.com

Geeky Things

Jusqu’alors, je n’avais jamais vraiment eu envie de tester un GTA. Quand GTA Chinatown wars est sorti sur DS je me suis dit que j’allais tester ce jeu, à force d’en entendre parler, il faudrait peut-être que je m’y mette aussi. Et c’est sans aucun regret !

Je ne suis pas une gameuse, et il y a donc de forte chance que je ne finisse pas, ou que je sois vite bloqué au court d’une mission, cet opus de GTA, mais qu’importe, pour l’instant je joue et tout se passe bien.

Enfin…, tout est relatif. Pas plus tard qu’hier soir, alors que je me trimballais gentiment dans une caisse volée, pas vraiment plus vite que la limite autorisée mais peut-être légèrement à contre sens, je me suis fait choppé par les flics. Il s’y sont mis à plusieurs pour me sortir de la bagnole et me flanquer au trou.

Pour tout vous avouer, je revenais juste de faire une petite course, question de subvenir à mes besoins, et j’avais dans mon sac quelques petites doses de coke. Ils ne perdent pas la boule, les flics de Liberty City, à peine m’avaient-il jeté en dehors du commissariat que je disais aurevoir à mes 4000$ de marchandise. Bye bye ma résidence secondaire.

 

Il va falloir que je me refasse aujourd’hui, et pourtant je n’ai pas de temps à perdre à gagner 25$ en faisant 5 tatouages sur des mecs peu respectables, ou à faire le taxi pour des flippés du code de la route. J’hésite encore à dépenser mes quelques dollars restants à acheter de la Beuh en espérant que le cours remonte dans les prochains jours, c’est pire que la bourse, croyez-moi, on ne sait jamais ce que les junkies voudront pour leur petit déj’.

Je vais certainement recevoir du spam dans ma boîte mail ou des offres de mon revendeur d’armes sur internet. Il est fort probablement qu’un membre de ma famille – plus ou moins éloigné – me demande de l’aide pour une tâche ingrate (vous avez déjà essayé de conduire tout en regardant le GPS et en réanimant un semi-maccabhé le tout dans une ambulance volée, je peux vous dire que ce n’est pas de tout repos). Ils veulent tous devenir les rois de la Nêm dans ma famille, les dents qui rayent le plancher, mais j’essaies de me faire mon trou.

En bref : un très bon jeu plein de surprises (peut-être pas pour les habitués du GTA) et très interactif. On peut vraiment faire ce que l’on veut ou presque. J’adore ! Merci à ma soeur de me l’avoir prêté !