La Bouquinerie

Roman – La passe-miroir, tome 1. Les Fiancés de l’hiver

Cette année, j’ai décidé de me lancer dans un nouveau défi, un challenge lecture. Avec ma compère de (presque) toujours Ahez, nous avons écumé les forums pour trouver la formule qui nous convenait le plus, et nous voici donc dignes membres (on l’espère) du Challenge 1 mois = 1 consigne de LivrAddict.

En janvier, il fallait choisir un roman en rapport avec l’hiver, et nous avons toutes les deux sauté sur l’occasion pour lire La passe-miroir, Livre 1. Les Fiancés de l’hiver de Christelle Dabos. Pour être tout à fait honnête, j’étais complètement passé à côté de ce roman jeunesse qui a pourtant fait couler beaucoup d’encre.

Christelle Dabos, jeune auteure francophone, remporte le concours du premier roman jeunesse de Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama. Et pour vous spoiler un peu, après avoir englouti 518 pages, je comprends pourquoi.

Quatrième de couverture

« Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citadelle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.« 

Des craintes balayées

Très honnêtement, le résumé du roman ne lui rend absolument pas grâce. J’avais peur de tomber de sur énième histoire « d’amour » cousue d’avance (et j’espère ne pas être déçue), un peu fade mais emmitouflée dans de jolies idées. Fort heureusement, ce n’est pas du tout le cas.

L’univers de la Passe-miroir est particulièrement fouillée, des Arches flottent dans l’univers, chacune vivant aux rythmes de ses coutumes et des son climat. Tout oppose Anima au Pôle, Ophélie va devoir bousculer ses habitudes pour se faire à sa nouvelle vie, dont elle n’avait pas vraiment envie.

Une nouvelle reine des neiges

Critique : Les Fiancés de l'hiver, Christelle DabosJetés dans le grand bain, le lecteur va devoir démêler lui même les nœuds et les rouages de ces univers fantastiques. C’est une des forces indéniable de ce roman, ne pas prendre ses lecteurs pour des imbéciles finis.

Hé oui. Oubliez les romans jeunesses où l’on vous réduit en purée la moindre originalité. Etendez-vos ailes petits oisillons, il est l’heure de prendre votre envole !

Ophélie donc, est le personnage principale de cette histoire. Jeune fille frêle et taciturne, elle ne semble pas du tout tailler pour vivre des aventures extraordinaire.

Elle est l’archétype de l’héroïne banale, mademoiselle tout le monde… mais qui en a sous le coude ! Si elle n’ose pas toujours se rebiffer ce n’est pas l’envie qui lui en manque.

Tout sauf libérée, encore moins délivrée, elle se retrouve prisonnière de situations dont elle ne connaît rien, dans un monde où tout lui est inconnu. Mais quoi de mieux qu’un environnement légèrement hostile pour révéler son caractère ?

Suspens et retournements de situations

Quand bien même, le mariage arrangé entre Ophélie et Thorn semble être le fil rouge de l’histoire, c’est bien loin d’être la seule intrigue du roman. C’est avec délectation que l’on se plonge dans cet univers fantastique empli de personnages tous plus haut en couleurs les uns que les autres dont les intentions n’ont pas l’air des plus pures.

Entre jeux de pouvoirs, mystères, conspirations et trahisons, les fiancés de l’hiver vont avoir du fil à retordre et nous aussi. Plongé dans la peau d’Ophélie, le lecteur n’en sait pas plus qu’elle sur les intentions réelles des personnages qui l’entourent (et il y en a une flopée !). Le suspens court de page en page, nous tenant en haleine jusqu’à la fin du Tome 1.

Critique express

Une histoire entraînante qui promet de grandes choses. L’univers est riche et fouillé et laisse la porte ouverte à tant de possibilités que je suis particulièrement impatiente de savoir la suite des événements.

Christelle Dabos nous livre un roman à la fois simple et complexe : une écriture fluide et facile au service d’un monde d’une diversité étonnante.

Que vous soyez féru de littérature jeunesse ou non, un roman qui se lit avec un plaisir non coupable.

Ma note : 4,5/5

La passe-miroir, Livre 1. Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos. Gallimard Jeunesse, 518 pages. 2014.

La passe-miroir, Livre 2. Les disparus du Clairedelune, Christelle Dabos. Gallimard Jeunesse, 560 pages, octobre 2015.

6 Comments

  1. J’avais les mêmes craintes que toi en commençant ce livre et j’ai été moi aussi conquise! J’ai particulièrement aimé l’univers très travaillé et visuel que nous a inventé Christelle Dabos.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *