Blablations

Pour mon vrai poste du jour, je vais vous parlez de mon Diana F+, un appareil photo pas comme les autres. Déjà le Diana F+, de la marque Lomography, est un appareil tout en plastique qui ressemble à s’y méprendre à un jouet, sauf qu’il fait de vraies photos.

En 2008, Lomography réédite ses grands succès, dont le Diana F+ dont je ne pouvais évidement pas me passer !! Pour une 40aine d’euros, si je me souviens bien, j’ai donc commander ma bête !

Dans son emballage carton strié de bleu et de noir se trouve le Diana F+, un guide d’utilisation, des caches (selon l’effet que vous voulez donner à votre pellicule de photo et le nombre de photos que vous souhaitez prendre) et un livre photo sur le Diana F+ (tout en anglais, mais bon, on fait avec ce qu’on a).

Jusque là, je n’ai toujours pas fini ma pellicule, et pourtant, cela doit bien faire 8 ou 9 mois que je l’ai. J’avais peur de ne pas trouver de photographes pour la développer, mais a piori, en surfant, j’ai découvert que ça ne devrait pas être un problème.

Après bien sûr, en tant qu’habituée de la photo numérique, tout développement argentique me semble être une ruine, surtout quand on a aucune idée du résultat (mais c’est aussi le côté qui me plaît du Diana). Donc pour l’instant, je n’ai aucune photo à vous montrer si ce n’est vous donner quelques liens pour que vous ayez une idée de ce que peut donner cet appareil.

Je dis bien « ce que peut donner » parce que je suis bien certaine que mes photos à moi ne ressemblerons pas du tout à ça ! Mais il ne faut pas désespérer. Au pire du pire, c’est toujours un très joli objet et un super livre photo que j’aurais eu pour ce prix ;)

Quelques liens :

Ps : Désolée pour la qualité des photos, mon téléphone n’est vraiment pas optimum pour cela, comparé à mon ancien téléphone que le chien a eu la « bonne » idée de manger…

Geeky Things

Quel effet de transition, après le hammam, le spa! Enfin là je vais vous parler d’un spa virtuel donc ça change déjà pas mal de choses.

Aujourd’hui, dans les transports, j’ai fini le jeu Sally’s Spa (merci soeurette ;)) sur mon Ipod Touch. Ce jeu entre dans la lignée de jeux comme Diner Dash, Cake Mania, Super Market, The Chocolate Factory, et encore bien d’autres, sauf que celui-ci se passe dans un spa (vous l’aurez compris).

Vous incarnez donc Sally qui doit gérer les files de clients que ce soit pour entrer au sauna, avoir un masque, une épilation, un massage, un bain à remou ou encore une manucure/pédicure en plus de devoir vendre des produits de beauté. Un travail de titan il faut bien le dire!

Vous évoluez de spa en spa sur une planisphère et en parallèle vous améliorez votre salon en investissant vos bénéfices dans du mobilier ou en embauchant des employés.

Ce jeu est assez addictif et propose une très bonne jouabilité. Vous pouvez réussir les niveaux en trois modes : normal, expert, ou expert parfait. Pour l’instant j’ai un peu des trois sur mes niveaux, donc pour l’honneur il faudrait au moins que je passe en expert partout, et c’est déjà pas du gâteau !

Si vous voulez jouer à Sally’s Spa, rendez-vous sur l’Appstore et dégainez votre Ipod Touch/Iphone ! Et pour plus de renseignements, c’est par ici !

La Bouquinerie

Comme je suis  très gâtée, ce week-end j’ai eu par Cess mes cadeaux de Noël et d’anniversaire (oui oui, nous on fête Noël entre nous en mai… c’est pour faire durer le plaisir des fêtes).

Alors, parmi mes cadeaux j’ai eu la BD de Minikim, Mariolle et Pop : Alta Donna. Je ne connaissais pas du tout cette BD bien que Cess m’en avait déjà parlé,  j’ai donc enfin pu voir et lire tout ça! En plus, dans le premier tome, vous avez en cadeau (ça fait un double cadeau pour moi :D) une planche de stickers : j’adoooore les stickers !

Maintenant, j’ai donc une tête de Nola (l’héroïne d’Alta Donna) à gauche de mon Macbook et une petite tête de mort près de mon bouton power. C’est tout mignon ! Je prendrais ça en photo quand il y aura plus de lumière chez moi.

En tout cas, cette petite BD est bien sympatique, tout en couleurs acidulées. Nola mène une enquête dans sa ville d’Alta Donna pour déceler le secret de deux de ses camarades de classe qui n’ont pas l’air tout à fait normaux. Je n’en sais pas beaucoup plus puisque je n’ai lu que le tome 1 sur 3, mais je compte bien lire la suite !

Titre : Alta Donna, 1. Changement de lune
Auteurs : Minikim (dessinatrice), Mariolle (scénariste), Pop (coloriste)
Edition : Dargaud
Pages : 136p

Blablations

Ce week-end, c’était week-end entre filles! On a commencé par un bol de râmen le samedi midi pour se retrouver après dans le 19ème arrondissement de Paris pour faire une séance de Hammam au Hammam Medina Center. Contrairement à beaucoup d’endroits à Paris, celui-ci comprend dans son prix l’entrée au hammam, sauna, pierre chauffante et piscine froide, plus un gommage au savon noir et un thé et une pâtisserie à la sortie.

En plus, on a eu de la « chance », comme on a pas mal attendu pour entrer, on a eu le droit à un thé gratuit même avant le hammam ! Je peux vous dire qu’après avoir suer dans un sauna à 80°C et dans un hammam probablement au moins aussi chaud (vu la vapeur, je ne préfère pas savoir combien il faisait là dedans), on mérite bien une bonne pâtisserie (même si une seule, ce n’est pas suffisant !).

Après avoir fait peau douce, on rentre au bercail, somme toute bien crevées, et on se commande une plâtrée de sushis à déguster sans modération (surtout la recette dessert du sushi nutella banane qui est un délice).

Le dimanche, après une bonne grasse mat’ (bien que perturbée par le chien), on se dirige vers Saint Cloud pour visiter les jardins d’Albert Kahn. Bonne surprise pour moi, l’exposition Infiniment Indes était toujours visible ! Nous avons donc, pour un tarif dérisoire de 1,50 euros TTC s’il vous plaît, pu voir cette expo et nous balader dans les jardins par la suite. Le verger-roseraie n’était pas encore en fleurs, mais bon, c’était bien sympa quand même et surtout très dépaysant! Le nouveau jardin japonnais était vraiment sympa, avec le bassin. En montant sur une sorte de butte aménagée on avait une belle vue d’ensemble sur ce jardin là (dans les jardins d’Albert Kahn vous avez plusieurs « sections » à thème dont le nouveau jardin japonnais et le verger-roseraie).

En bref, un très bon week-end ! Je vous conseil très vivement les jardins d’Albert Kahn (pour le prix – surtout que 1,50 euros, c’est le tarif plein ! – il ne faut pas s’en priver) surtout s’il fait beau (là ce n’était pas vraiment le cas, vive la pluie de mi-mai), et bien sûr le Hammam, même si pour le coup, il faut compter un petit pécule de 39euros pour la formule de base (mais vous pouvez y rester aussi longtemps que vous le souhaitez).

Ciné séries

Ça y est, j’ai fini mes DVDs de Samurai Champloo. Je ne suis pas du tout  déçue, au contraire, j’ai adoré cet anime. L’histoire, les personnages, les dessins, l’animation, la musique, tout m’a plu !

Enfin, tout, sauf à une (petite) exception près, les épisodes récapitulatifs du type « si vous avez raté le début de la série », non j’ai rien raté du tout, j’ai les DVDs… Ça, c’est un peu gonflant.

Autrement, tout est bien, même la fin. Alors que j’avais été déçue de la fin de Cowboy Bebop (le premier coffret de la collection Edition Gold que j’ai regardé). Ne me tapez pas dessus, je sais, il ne faut pas critiquer Cowboy Bebop, mais quand même la fin quoi… c’était moyen.

Comme vous l’aurez sans doute compris, c’est un anime que je conseil fortement, même à ceux qui ne sont pas des adeptes de samuraïs. Au final, c’est un peu secondaire, sauf pour les combats qui dépoussièrent bien le genre. Oui, c’est un peu cracra parfois (une petite giclée de sang par-ci par-là), mais qu’est-ce que c’est bien fait !

Et puis, on ne peut qu’aimer le mélange des genres en passant du rap aux tags jusqu’aux anglicismes à foison!

(En illustration dans l’ordre Mugen, Fuu et Jin les trois personnages principaux de Samurai Champloo. Fuu obtient que Mugen et Jin – deux rônins – l’accompagnent dans son voyage pour retrouver un mystérieux samuraï qui sent le tournesol. Bien évidement, ce ne sera pas un voyage de tout repos…)