La Bouquinerie

Miss Peregrine et les enfants particuliers

En cours d’adaptation par Tim Burton – ce qui n’a rien de vraiment étonnant – Miss Peregrine et les enfants particuliers est un roman « illustré » de Ransom Riggs. De prime abord, l’objet est beau. La couverture est intriguante, épaisse, les pages intérieures aussi, la police d’écriture, l’interlignage et même le chapitrale, ont un petit quelque chose de particulier qui nous met tout de suite dans l’ambiance de ce roman « pas comme les autres ».

« Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité« . C’est la promesse qui nous est offerte sur la quatrième de couverture… mais on ne peut pas dire qu’elle dévoile grand chose de l’intrigue !

Miss Peregrine roman de Ransom RiggsMiss Peregrine et les enfants particuliers conte l’histoire de Jacob dont l’enfance a été bercée par les récits fantastiques de son grand père pendant la guerre, d’une île où il aurait échappé à l’horreur en compagnie d’autres enfants « extraordinaires ». Quand il découvre une lettre signée Peregrin Faucon, Jacob décide de partir sur les traces de son grand père, pour démêler le fantasme de la réalité.

Il y a bien plus à dire sur l’histoire de Miss Peregrin et les enfants particuliers, mais je m’en voudrais de vendre la mèche sur les éléments les plus étranges de ce roman. En plus d’être un bel objet, c’est un très bon livre, que j’ai dévoré en un rien de temps. Après les premières pages, j’étais un peu sceptique, et pourtant, un petit quelque chose me donnait toujours envie de continuer. Une curiosité sur toutes les portes ouvertes que l’histoire semait.

Ransom Riggs illustre son histoire de photos originales qui lui ont été prêtées par des collecteurs. En plus de mélanger habillement la réalité de la fiction, les photos permettent aux lecteurs une vraie immersion auprès de ses enfants extraordinaires.

Je viens de recevoir le tome 2 de Miss Peregrine et les enfants extraordinaire, Hollow City, et j’ai vraiment hâte de le commencer !

Note : trop de la balle

 

3 Comments

  1. J’ai moi aussi énormément aimé ce tome 1. Comme toi j’étais un poil sceptique au début mais je l’ai moi aussi dévorré en un rien de temps. Ce que j’ai certainement préféré c’est ce concept de litérature melé à la photographie. Par contre penses-tu que le film de Tim Burton sera un mélange des trois livres ou seulement basé sur le tome 1?

  2. Ms. Goliath Author

    J’aime beaucoup ce concept aussi (d’ailleurs, j’avais eu cette idée y a quelques années, mais je n’ai jamais franchi le cap). Je pense que le film de Burton ce n’est que le premier tome… il y a franchement de quoi faire déjà ! On a fait bien des films avec moins que ça.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *