Ciné séries

Miss Peregrine et les enfants particuliers, le film

Après avoir dévoré les romans, j’attendais le film avec impatience… une impatience fortement teintée de craintes et de doutes. Autant couper court : j’ai été très déçue par cette adaptation.

Remettons les choses dans leur contexte. Il y a quelques temps, je vous parlais ici des romans de Ransom Riggs, Tim Burton semble avoir eu carte blanche et feu vert pour adapter le premier tome de la saga de l’auteur. Une chose est sûre, on ne pourra pas lui reprocher d’avoir fait un simple copier coller.

 

Un casting détonnant pour un Miss Peregrine décevant

Entre Eva Green et Samuel L. Jackson, Rupert Everett ou encore Julie Dench, il y avait de quoi envoyer du lourd et pourtant, les rôles principaux (qui ne sont pour moi, ni l’un ni l’autre) n’ont pas à rougir : Asa Butterfiel dans le rôle de Jacob, Ella Purnell dans le rôle de la flamboyante Emma.

De ce côté là, rien à dire. Tout ce petit monde (et bien plus encore) se donne la réplique sans aucun accroc. Là où le bât blesse, c’est bien dans le scénario lui même. Comme quoi, il ne suffit pas d’avoir quelques grands noms à l’affiche pour nous captiver à l’écran. Au risque de paraître élitiste merdique, les bouquins sont quand même autrement meilleurs !

 

Un film qui fait la différence : le grand écart scénaristique

Fondamentalement, je ne peux pas dire que le film Miss Peregrine et les enfants particulier soit mauvais. La direction artistique est belle et j’ai aimé le traitement des sépulcreux (ou creux pour les intimes) et ce n’était pas facile à mettre en image. A part ça… hé bien… pas grand chose malheureusement.

Miss Peregrine et les enfants particuliers, Burton

 

Le scénario est planplan, le film bien trop long et l’intrigue complètement bâclée. Le film efface complètement la trame du roman pour créer une nouvelle histoire, une nouvelle intrigue et résolution. Moi qui avait lu les deux premiers romans, j’ai trouvé cette tournure assez étonnante… mais pas dans le bon. Pour un film aussi lent, c’est une hérésie de bâcler l’intrigue et sa résolution.

Le « grand méchant » (et sa clique) fait des apparitions éclaires, il n’inspire absolument rien au spectateur : ni crainte, ni charisme, rien. La résolution de l’intrigue (aussi différente qu’elle soit) tombe comme un cheveux sur la soupe. En bref, un carnage ! Et pourtant, il y avait de la matière à faire quelque chose de bien.

En bref, un film qui tombe encore une fois dans l’écueil de l’esthétique vide de sens. De beaux effets spéciaux et un casting sympa n’ont jamais engendrés de chef d’oeuvre… et pour le coup, je me suis vraiment ennuyée.

Dommage pour ce rendez-vous loupé.

Miss Peregrine et les enfants particuliers
Sortie : octobre 2016
Réalisateur : Tim Burton
Casting : Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L. Jackson, Judy Dench, Rupert Everett, Allison Janney, Ella Purnell,…

critique : tout pourri

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *