La Bouquinerie

L’énigme des Blancs-Manteaux, Nicolas Le Floch mène l’enquête

Long time no see… en ce moment, je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à mon blog que je délaisse beaucoup. Mais, on va essayer de se remettre doucement sur les rails !

Pour le challenge lecture de 1 mois = 1 consigne il fallait choisir un roman « historique » pour le mois de mai, j’ai choisi L’Enigme des Blancs-Manteaux, le premier tome des aventures de Nicolas Le Floch de Jean-François Parot.

J’avais pas mal entendu parler des romans policiers historiques de Jean-François Parot (une des mes amies est totalement fan de ses romans) et je me suis dit que c’était une bonne occasion pour tester.

Résumé de l’Enigme des Blancs-Manteaux

roman enigme blanc manteaux jean francois parotParis, janvier 1761. Nicolas Le Floch, un jeune homme natif de Guérande, débarque dans la capitale, écarté de sa Bretagne par son tuteur. Après un passage au couvent des Carmes, le jeune Le Floch va apprendre le métier de policier sous la houlette de M. de Sartine, le lieutenant général de police de Louis XV, chargé des affaires spéciales. Le Floch va devoir faire très vite ses preuves et apprendre le prix du silence et du secret. Sa première enquête criminelle va le plonger dans le monde interlope de la corruption, du jeu, des intrigues crapuleuses et d’une conspiration contre la vie du roi.

 

Mon avis sur le 1er tome des enquêtes de Nicolas Le Floch

De prime abord, je ne suis pas très attirée par les romans historiques, mais c’était l’occasion ou jamais de faire une entorse. Malheureusement, j’ai eu un avis assez mitigé sur ce roman. Je n’ai pas détesté, j’ai trouvé qu’il se lisait assez vite (380 pages) mais je n’y ai pas pris plus de plaisir que ça à le lire.

Je pense qu’il y va d’une part du style narratif qui veut nous plonger dans l’ambiance de Paris de la moitié du 18ème siècle… et ce n’est pas quelque chose qui me touche beaucoup. J’ai trouvé l’enquête un peu longuette, mais pour le premier tome d’une longue lignée, il fallait bien annoncer la couleur et mettre en place les personnages.

Je ne peux pas dire que ce roman était mauvais car ce n’est pas objectivement pas le cas, simplement, il ne m’a pas plu plus que ça. Cela dit, les fanas de romans historiques devraient vraiment y trouver leur bonheur.

En bref, une lecture agréable mais qui ne m’a pas convaincue. Je ne lirais probablement jamais la suite des enquêtes de Nicolas Le Floch, mais il fallait essayer !

Pour les amoureux du genre, en plus des romans vous pouvez paresser devant l’adaptation télévisée !

Note : ça pourrait être mieux

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *