Recettes

Recette – Yaourts maison sans yaourtière

Faire mes yaourts maison, j’en ai toujours eu envie. Mais de là à acheter une yaourtière… franchement, je n’avais pas envie de franchir le pas. D’une part, ça fait une dépense en plus, d’autre part ça prend de la place et ma cuisine est minuscule.

Et puis, j’ai vu une recette de yaourts au Cookeo (ou à la cocotte minute), il ne m’en fallait pas plus pour tester. Dans le genre, système D et récup, j’ai réutilisé des pots à yaourt en verre (type La laitière) ainsi que des bocaux de petite taille (mais qui ont l’avantage d’avoir un couvercle).

 

Recette de yaourt maison sans yaourtière

Recyclage du pot de yaourt La Laitière : yaourt nature et confiture de framboise  

 

La recette est ultra facile, il vous faudra (pour 5 yaourts)…

4 ingrédients. Pour info, dans le panier vapeur du Cookeo je peux faire entrer 5 « pots » à yaourt de type la laitière, mais on peut adapter les quantités.

Ingrédients pour des yaourts maison sur lit de confiture

  • un demi litre de lait entier à température ambiante
  • 1  yaourt nature non brassé
  • 1,5 cuillère à soupe de lait en poudre
  • en option, de la confiture (framboise pour ma part)

 

Recette yaourt sans yaourtière à la cocotte minute ou autocuiseur

Renversant mais pas renversé, yaourt « chaire ferme » !

 

Etapes de la recette pour 5 yaourts nature sans yaourtière

  • Mettre le lait, le yaourt et la poudre de lait dans un saladier. Fouetter jusqu’à ce que je le mélange soit homogène. Pour aider la dissolution du lait en poudre, je met mon saladier au dessus d’une casserole avec de l’eau chaude (façon bain marie, mais sans la cuisson)
  • Mettre de la confiture dans le fond des pots à yaourt.
  • Recouvrir la confiture avec la préparation au lait.
  • Dans la cuve du Cookeo, verser de l’eau bouillante (j’en ai mis juste assez pour que le panier vapeur ne soit pas immergé), mettre le panier vapeur, puis les futurs yaourts.
  • Fermer et ne plus ouvrir pendant 10 à 12 heures. Pour améliorer la texture, j’ai ouvert le Cookeo au bout de 4 ou 5h et j’ai remplacé l’eau tiède par de l’eau bouillante avant de refermer la cuve jusqu’à  la fin de la cuisson
  • Laissez reposer au frigo pendant 4 heures en les recouvrant de film étirable ou en les fermant avec le couvercle et c’est prêt !

 

Recette de yaourt sans yaourtière

 Recette du yaourt qui se tient très bien à table

 

Résultat, un yaourt ferme et onctueux et surtout… très bon ! C’est ma deuxième fournée, la première recette ne m’avait pas comblée.

Je ne sais pas si c’était dû au lait demi écrémé, au fait que je n’avais pas changé l’eau ou que j’ai mélangé mes ingrédients sous une source chaude. Mais cette deuxième version à une texture bien moins liquide et fidèle aux yaourts qu’on a l’habitude de manger.

Si vous n’avez pas de Cookeo mais une cocotte minute, c’est exactement le même principe ! Economique et écologique, je ne saurais que le conseiller.

Yaourts du commerce

  • 4 yaourts nature Danone (90 cents soit 23 cents le yaourt)
  • Pots et emballage à jeter

Des yaourts faits maison, vraiment moins chers ?

  • 1 yaourt nature (23 cents)
  • 1/2 litre de lait (35 cents pour du demi écrémé et 50 cents pour du entier)
  • Lait en poudre (300 gr = 1,78 euros)
  • Confiture (maison = rien ; du commerce = 1,70 euros)

 

Recette de yaourts maison à la confiture sans yaourtière

Première version de la recette, après avoir été mélangé, plus version « Yaourt à boire » mais très bon au goût

 

En avant pour les calculs savants à la louche

0,23 + 0,50 + (1,78/100 = 0,02) = 0,75 cents les 5 yaourts ou encore 0,15 cents le yaourt maison au lait entier nature.

On peut imaginer bien d’autre variation. Infuser des zestes de citron ou d’orange dans le lait, mettre du sucre vanillé ou de la vanille tout court, des morceaux de fruits etc.

Mais surtout, outre l’aspect économique, c’est surtout un grand une véritable réduction de vos déchets. Moins de poubelle et de consommables en plastique, et honnêtement même si ma poubelle est à quelques pas de mon appartement, je suis toujours effarée par la vitesse avec laquelle ça s’accumule. Un petit geste qui contribuera à réduire vos déchets et vos poubelles !

 

Recette des yaourts maison, ma note

Note : trop de la balle

Recettes

Le Grand Livre des Listes, chapitre 3.0 : vos plats préférés

Les listes, comme tout le monde (ou presque je pense), j’adore en faire.

Des idées furtives, aux envies, aux choses à faire, à apprendre ou à acheter, aux buts à atteindre, la liste à se pouvoir de coucher sur papier tout un tas de choses qu’on redécouvre parfois avec surprise. Etrangement, j’aime aussi beaucoup lire les listes d’autres personnes, même sans les connaître. Il n’est pas rare de trouver l’inspiration au détour d’une page, d’une liste le cas présent.

J’ai découvert sur le blog de Maelys aime lire puis de la Duchesse d’Erat le « Grand Livre des Listes ». Chaque semaine à sa consigne et à nous d’en créer une liste. Moi qui essaie de garder un rythme pour ce blog, ce projet me semble une très bonne expérience !

Et puis, qui sait, ça me donnera peut être des idées d’articles à écrire pour la suite.

Cette semaine, il s’agit donc de nourriture… sujet très cher à mes papilles ! J’adore manger et faire à manger.

Liste de mes plats préférés

La poule au pot, sauce blanche et riz basmati

C’est un plat que fait très fréquemment ma mère l’hiver, et que je n’arrive jamais à égaler. C’est quelque part un plat du pauvre, la poule ça ne coûte pas très cher, mais qu’est-ce que c’est bon. Et surtout, ses légumes cuits au bouillon et cette sauce blanche qui nappe tout et réchauffe les soirées glaciales. Un péché mignon dont je ne me lasserai jamais.

Le lapin à la moutarde pomme de terre

Cette fois, c’est une spécialité de mon père. Le lapin, beaucoup de personne dans mon entourage n’aime pas en manger car ils ont la vision du petit animal tout mignon qu’il est (depuis quand a-t-on plus pitié d’un animal mignon que de bestiaux plus « rustiques » ?). Il faut être honnête, le lapin, c’est très bon et rehaussé de moutarde, lardons et madère, c’est encore meilleur ! On l’accompagne souvent de frites ou de pomme de terre rattes. Un délice !

Les cuisses de grenouilles

Pour moi, les cuisses de grenouilles c’est le repas de mes vacances. Facile à préparer, facile à grignoter, persillées et ailées, il n’y a franchement pas de quoi s’en priver. Petit soucis, c’est un peu plus compliquer à trouver qu’il n’y parait, surtout si on ne veut pas de cuisses de grenouilles qui viennent de l’autre bout du monde.

canneles bordelais

Les ramens et gyozas

Plat typique japonais, les ramens c’est un peu l’équivalent de nos pâtes solo mais version asie, avec donc une multitude de variantes. Un bouillon goûtu, des pâtes soba, de la viande et des légumes. Un plat complet et on ne peut plus nourrissant. Pour rajouter un peu de gourmandise, on y ajoute quelques gyozas. Ces raviolis au porc et aux légumes (chou chinois et oignon en général) avec de l’huile de sésame. Cuits à la vapeur puis légèrement grillés dans une poêle. Liam !

Les crêpes et galettes

Je pourrais en manger des tonnes. Que ce soit des crêpes sucrées ou des galettes salées, elles sont adaptable à l’infini. Faciles à préparer, elles sont toujours un grand succès. Le moelleux des crêpes sucrées et le croustillant des galettes, ça me donne l’eau à la bouche !

Les cannelés

Une bombe sucrée ces petits cannelés, mais quel délice. Il faut de la patience pour en faire des maisons, les 24h de pause sont pur supplice… et je ne parle pas des 2h de cuisson qui suivent et du temps de repos. Mais c’est tellement bon et finalement bon marché à faire soit même (alors que c’est hors de prix sinon) qu’il ne faut pas hésiter une seconde !

Une chose est sûre, plancher sur cet article à midi et demi c’est plus que difficile ! Hâte d’avoir la prochaine liste ;)

Pour en savoir plus sur le projet en général, c’est par ici.

Photo de couverture, Gyoza, par verygreen on Flickr.

Recettes

Avis – Box Kitchen Trotter

Voyagez avec vos papilles

Pour mon anniversaire, j’ai eu un super cadeau, 3 mois d’abonnement pour une box cuisine, la Kitchen Trotter. Quand on aime cuisiner, je pense que cette box est une belle surprise. Le concept est simple, mais efficace. Chaque box nous convie à un voyage culinaire dans un pays ou une région.

Ma première box reçue était dédiée au nouvel an chinois… ça tombe bien puisque j’adore la nourriture asiatique ! En revanche, c’était plutôt risqué car j’aurais pu avoir un certain nombre de produit d’ores et déjà dans mes placards.

Pour le coup, encore une fois carton plein avec le contenu bien fourni de cette box !

Avis : Kitchen Trotter Box Nouvel an chinois

Vinaigre de riz noir, baies du Sichuan et purée de piment

 

Unwrapping de la Box Kitchen Trotter « Nouvel an chinois »

  • une très jolie boîte en carton bien épais à dominante rouge (qui resservira !)
  • un dessous de plat en bambou (rond et pliable, parfait !)
  • des baguettes cadeaux de la marque “Traditions d’Asie” (enfin, seulement l’emballage, sinon elles sont on ne peut plus basiques, mais c’est sympa d’en avoir mis en prévision d’un repas aux couleurs de l’Asie)
  • un magnet Kitchen Trotter
  • de la purée de piment
  • des baies de Sichuan
  • des beignets de crevettes à frire
  • du vinaigre de riz noir (très hâte de le tester)
  • des prunes séchées
  • des baies de goji
  • une fleur de thé
  • un livret avec des recettes à concocter avec les ingrédients du kit.

 

Unwrapping Kitchen Trotter Box : Chine

Ouuuh, que c’est choooooli !

Verdict de la Kitchen Trotter Box Chine ?

Mis à part les beignets de crevettes qui risquent d’être un peu plus compliqués à tester (je n’ai pas de friteuse), tout le reste de la box me plaît beaucoup.

Parcimonie sera mon amie en testant la purée de piment (50 secondes inside « Vis ma vie de chochotte du piquant »). Et je n’attends qu’à être réconciliée avec les prunes séchées… J’en ai goûtée des vieillies il y a quelques temps, et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça avait le goût du vieux ! Mais ici, ça devrait être beaucoup plus doux.

Avis : Kitchen Trotter box : baies de goji, prunes séchées et fleur de thé

 

Les fameuses prunes séchées, baies de goji et la fleur de thé bien emmitouflée 

Je garde très précieusement ma fleur de thé, le temps de trouver un contenant transparent pour ne rien rater de son éclosion !

Heureuse de ma box ! Et hâte de recevoir les autres. J’attends avec impatience le week end prochain (oui, comme tout le monde) pour pouvoir tester une des recettes de la box et découvrir le si mystérieux (pour moi, tout est relatif…) vinaigre de riz noir !

Recettes

Recette – Les ramens maison (presque) comme dans le Livre des Potions

Depuis que je les ai découvert, j’ai toujours été une grande amatrice de ramens. Succulentes et économiques, c’est le plat par excellence qui réchauffera vos froides journées/soirées d’hiver… même si personnellement j’en mange toute l’année (parfois, il faut souffrir sous des vapeurs de bouillon pour bien manger !).

Les ramens, c’est un plat typique japonais qu’on retrouve dans des cantines, servies à la vitesse éclaire par des cuisines qui ne s’arrêtent presque jamais devant nos mines affamées (compter 10 euros le menu dans une cantine parisienne). Le plat sexy par excellence entre bruits de succion et bouillon au menton, vous allez choper, c’est sûr… une bonne dose de Japon sur vos papilles !

recettes boisson et cocktail geek by Gastronogeek

Pour concocter des ramens (ou lamens), rien de bien compliqué si ce n’est de la patience. On peut décliner les recettes à l’envie : nouilles (udon, soba, spaghettis, pour nous pauvres occidentaux on y met ce qu’on trouve), du bouillon, de la viande ou du poisson (ou total végétarien) et tout un tas d’autres choses qui vous passe sous la main (pousses de bambou, épinards, choux, poireaux… on peut tout imaginer).

On y vient, lecteur, la voici la recette des ramens pour faire tout tout seul, chez toi comme un grand. Tout d’abord, rendons à César ce qui lui appartient, j’ai tiré cette recette du Livre des Potions (deuxième opus du Gastronogeek) que j’ai quelque peu modifiée !

 

Ingrédients (pour 4 bols de ramens) :

  • 4 oeufs
  • 4 escalopes de porcs
  • 25 cl de sauce soja
  • 15 cl de sauce huître
  • 1 gousse d’ail (ou de l’ail en poudre si vous n’avez que ça)
  • 2 oignons de petite taille ou 4 oignons saucier (à défaut d’oignons nouveaux)
  • 4 rouleaux de soba (ou 400 gr de udon, ou de spaghettis)
  • 2 litres de bouillon de volaille (2 bouillons cubes + 2l d’eau bouillante)
  • 2 blancs de poireaux

NB : nous pouvez également ajouter des pousses de bambou (j’en suis pas fana), du narutomaki (cet étrange légume (?) à spirale violette au centre), des feuilles de nori (algue), du gingembre, et remplacer les poireaux par des épinards ou autres.

Livre des potions Gatronogeek : recette de ramens japonaises

 

Recette de ramens maison facile et personnalisable :

  • Dans un premier temps, occupez-vous de préparer les légumes. Lavez et coupez les blancs de poireaux en petits tronçons. Epluchez les oignons et les couper en deux. Réservez.
  • Préparez les oeufs mollets. Plongez les oeufs dans l’eau bouillante pendant 6 minutes chrono. Les sortir de l’eau et les mettre directement dans un récipient rempli d’eau froide pour stopper la cuisson. Quand ils sont froids, épluchez-les et coupez-les en deux. Réservez.
  • Dans une poêle, mettez la sauce soja et la sauce huître et l’ail (et 5 gr de gingembre si vous aimez ça), ajoutez la viande, les demi oignons face coupée contre le fond de la poêle, les blancs de poireaux et faîtes cuire à feu moyen/fort jusqu’à ce que la viande soit cuite à coeur et les oignons translucides et colorés par la sauce.
  • Arrêtez le feu, sortez la viande, coupez-la en lamelles. Sortez les oignons et réservez à côté de la viande dans une assiette recouverte pour éviter que le tout refroidisse. Gardez la poêle avec la sauce pour la suite.
  • Faîtes cuire les nouilles comme indiqué sur l’emballage. En parallèle, prenez 2 bouillons cubes de volaille et distillez-les dans 2 litres d’eau bouillante. Quand les nouilles sont cuites, égouttez-les et passez-les sous l’eau froide. Laissez égoutter.
  • Remettre la poêle avec la sauce (soja, huître, ail, gingembre etc) sur le feu. Ajouter les pâtes égouttées dans la poêle et faire revenir le temps de réchauffer un peu les pâtes et de les napper de sauce.
  • Dans des assiettes creuses, à pâtes ou larges bols : disposez les pâtes au fond, les légumes, oignons et la viande coupées en lamelles. Ajoutez par dessous le bouillon de volaille. Puis disposez les oeufs mollets.
  • Dégustez !

recette ramens maison facile gastronogeek

Effectivement, ça prend un peu de temps (surtout quand, comme moi, on dispose d’un seul et unique feu de cuisson… sinon bien évidemment on peut faire la viande et les pâtes en parallèle par exemple), mais honnêtement c’est très bon et ça change du plat de pâtes habituel !

Si vous êtes féru de ramens et que vous avez d’autres idées d’accompagnements, n’hésitez pas à partager :)

Petit mot sur le bouquin lui-même, Le Livre des Potions, c’est le deuxième tome offert par nos Gastronogeeks Thibaud Villanova et Stéphanie Simbo. En plus des recettes toutes plus folles les unes que les autres, ce livre (tout comme le premier) est à la rencontre entre le livre de recettes et la nouvelle illustrée. Les photos et les mises en scène des cocktails et plats sont somptueuses et les textes n’ont pas à rougir ! Un très bel objet.

 

Recette de ramen, ma note

Note : tip top

 

Recettes

Recette : lemon curd facile

Adeptes du citron, prenez 10 petites minutes pour cuisiner la tuerie qui révolutionnera votre vie. Du lemon curd, bien entendu !

En soi, le lemon curd, qu’est-ce que c’est ? Une bonne dose de citron, une encore plus grande dose de sucre, une chouille de Maïzena et des oeufs. Rien de bien sorcier.

Il ne vous manque plus qu’un fouet et une casserole pour être prêt à épater les convives votre estomac.

Recette de lemon curd

Pour un grand pot ou deux moyens :

  • 3 citrons (personnellement j’ai mis 3 citrons bergamotes, assez petits donc, que j’ai complété d’un citron de taille normal)
  • 3 oeufs
  • 100 grammes de sucre (je pense qu’on peut même faire moins, la recette indiquait 150gr, mais 100gr suffisent largement)
  • 1 cuillère à soupe de Maïzena

Lemon curd recette facile

Une recette très compliquée en… 3 étapes.

  1. Dans une casserole mettre le sucre, le jus des citrons (plus quelques zests selon votre goût) et la Maïzena à feu doux et remuer. Je n’ai pas tamisé la Maïzena et j’aurais peut être dû.
  2. Battre les oeufs et les ajouter dans la casserole. Continuer de battre à feu vif le temps que le lemon curd épaississe.
  3. Mettre en pot (si vous arrivez à vous retenir jusqu’à ce qu’il soit froid) !

 

Et voilà, il n’y a plus qu’à vous régaler. Parfait pour les crêpes, les pancakes, les fonds de tartes, ou même pourquoi pas dans un yaourt nature… voir nature tout court ! Une petite bombe sucrée qui mettra vos papilles en extase.

Lemon curd recette facile avec 4 ingrédients