DIY

[DIY] Le Ishbel d’Ysolda Teague

Ishbel Shawl

Vous ne connaissez pas Ysolda et son fameux Ishbel ? Hum, vous ne devez pas avoir passé beaucoup de temps avec des aiguilles à tricoter (arrête de rire, toi au fond, je te vois…) !

Enfin, je ne juge pas, il y a peut être deux ans (à la louche), je ne connaissais pas. J’avais toujours plus ou moins eu envie d’apprendre à tricoter, mais de là à passer vraiment à la pratique, c’était autre chose. Jusqu’au jour où j’ai découvert les shawl et le Ishbel en particulier avec son délicat motif de feuilles de vigne. En bref, depuis je ne quitte presque plus mes aiguilles et regarder la télé sans tricoter me donne l’impression de perdre mon temps. Un shawl (châle ou genre d’écharpe triangulaire) c’est avant tout énormément de mailles et donc de patience… un shawl ça se mérite !

Un shawl de perdu, dix de retrouvés !

Il y a deux ans ou un peu moins, je ne sais plus, je tricotais mon premier Ishbel en Baby Cashmerino de Debbie Bliss. Une laine volontairement épaisse (surtout pour un shawl) mais tellement, tellement, douce que ma peau très sensible ne pouvait pas laisser passer. Puis un jour, ce fut le drame mon Ishbel passa malencontreusement à la machine à laver, programme long, 90°… paix à son âme.

Ishbel lace pattern

Quête de ma laine adorée (la mince affaire), trouvaille de la perle rare chez Lil Weasel et hop directement sur mes aiguilles. On est en mai, je tricote une écharpe et alors ? Le temps pourri, c’était pas moi promis, mais j’avoue qu’il m’a bien motivé à finir mon Ishbel en un temps record pour moi et surtout avec toujours autant de plaisir (même si j’ai bien dû faire des tonnes de bourdes dont je ne me rend même pas compte). Le patron est super et très bien expliqué (va savoir pourquoi, je trouve les appellations GB bien plus simples), la baby cashmerino est un amour à tricoter. Le pied… jusqu’au blocage de la bête qui pour le coup attend toujours (bouh, le blocage c’est chiant !).

Alors si vous aussi, vous avez envie de tricoter mais que l’interminable écharpe en point mousse ou jersey vous rebute… je n’aurais qu’un conseil : allez visez plus haut ! On a tendance à se dire qu’on va commencer un projet avec une laine pas chère, un patron basique et puis au final on désespère et on abandonne.

Ishbel Shawl

Normal : pas de challenge, pas de pression, au final c’est pas un drame si on arrête tout. Alors qu’un peu de challenge pimente le tout et la laine qui vous a tapé dans l’oeil (généralement un peu plus chère que les autres) vous empêchera de baisser les bras (« à ce prix quand même, je vais le finir ce maudit projet et je le porterai : rentabilité, rentabilité, rentabilité ! »). Rien ne vous empêche de tester les points ou les explications avec une fin de pelote qui traîne que vous n’aurez aucun scrupule à maltraiter ;)

Alors voilà, mon Ishbel est là et n’attend que l’hiver pour s’enrouler autour de mon cou. Comme quoi, le bonheur ça ne tient pas à grand chose !

DIY

Vasarely CAL #1

CAL Vasarely

Je suis à la bourre comparé à toutes les courageuses qui se sont lancées dans le défi (clic clic par ici pour découvrir leur plaid en construction), on devrait être à 70 losanges il me semble, mais je n’ai commencé que dimanche ! Du coup… j’ai tenté de rattraper comme je pouvais mon retard et pour le premier topo (fixé au 8 et 21 de chaque mois de mémoire) je n’ai que 10 losanges ! Enfin, je me console, 10 en quelques jours, j’aurais pu faire pire…

Ils ne sont certainement pas parfaits, surtout les premiers, mais grosso modo j’ai l’impression de commencer à bien appréhender la bête (le crochet) et ses points ou du moins les quelques points qu’il faut connaître : la chaînette, la maille serrée et la maille serrée fermée.

CAL Vasarely

Pour la laine, je n’ai pas été très aventureuse et j’ai fait attention à mon porte monnaie, vu la taille du plaid, j’ai préféré commencé par une laine moyenne du Phildar (qui se dédouble tout le temps avec des noeuds au milieu des pelotes, skreugneugneu pas contente !!!) mais dont j’aimais bien les couleurs : gris clair, gris anthracite et orange un peu peps pour relever tout ça. Voilou, sur ce, je vais attaquer le 11ème !

DIY

Vasarely Crochet Along Project

CAL Vasarely blog purpleL’hiver se prolonge, et mes envies de tripatouiller de la laine ne sont pas prêtes de se faire la belle. Après avoir tricoté un nouvel Ishbel by Isolda, je suis tombée sur le projet du plaid façon Vasarely… au crochet. Damned, autant le projet me tapait vraiment dans l’oeil (malgré mes nombreuses semaines de retard), autant je n’avais jamais touché un crochet de ma vie et je n’y connaissais que dalle. Il y a trois jours, je me suis lancée, vaille que vaille !

Ma mère m’a montré en deux deux ce qu’elle savait de son crochet « au feeling » et je me suis retournée vers les merveilleuses vidéos sur YouTube et ses petits amis pour apprendre le reste (décidément, internet est merveilleux, on peut tout apprendre derrière son ordinateur !). Depuis, j’ai déjà 7 petits losanges tombés de mon crochet, je ne vais pas bien vite parce que je n’ai pas l’habitude, mais j’espère bien rattraper un peu mon retard.

Gardons un peu de suspens, j’attends de pouvoir assembler quelques losanges et former le motifs final pour vous montrer tout ça :)

Plus d’info sur le blog Purple

DIY

[Couture] Belladone de Deer & Doe

Couture : Belladone, patron de Deer and Doe

Il y a quelques semaines je découvrais le lancement de Deer and Doe, une toute nouvelle marque de patron de couture (français) par Eléonore la créatrice de Thread and Needles (les couseuses, tricoteuses et autres curieux(euses) reconnaîtront !).

J’ai donc craqué pour le modèle Belladone, même si je suis une grosse grosse débutante en couture et que son niveau est classé d’intermédiaire, parce que bon, quand même elle est super canon !

La Belladone, c’est cette robe au dos si particulier et aussi l’un des 5 patrons proposés sur le site pour un tarif tout à fait abordable à mon humble point de vue (12,50 euros). Gros point positif, la large palette de taille (du 34 au 46), frais de port gratuits pour la France, envoi super rapide et design super. En plus, même les explications sont d’une clarté limpide. Que demander de plus ? Avec tout ça, il ne manque plus que de la patience, dommage que le talent ne soit pas livré avec le patron, mais j’ai l’impression de m’en être pas trop trop mal tirée pour une première fois !

Couture : Belladone, patron de Deer and Doe

Avec ma version de la Belladone en coton (Reine Tissus) :

  • j’ai posé mon premier biais (et je crois avoir compris une nuit à 2h du matin comment le poser de façon plus « optimale » que la mienne,
  • je me suis battue avec ma première fermeture éclaire (et encore, ce n’est même pas une invisible, mais j’aime bien le rappel du rouge),
  • j’ai cousu mes plis avant à l’envers,
  • et me suis battue avec mes pinces pas encore tout à fait géniales géniales,
  • mais surtout, j’ai pris beaucoup de plaisir à la coudre et à l’assembler (en plus la taille est pile poil alors que je n’ai pas fait de toile…) !

Couture : Belladone, patron de Deer and Doe